BILAN 01 AN D’ENTREPRENEURIAT : LES 10 LEÇONS QUE J’AI APPRISES EN ME LANÇANT DANS UN SECTEUR MÉCONNU

Bilan 1 an entrepreneuriat - les 10 leçons que j'ai apprises en me lançant dans un secteur méconnu

Cher lecteur, il n’y a pas de mots suffisamment grands pour signifier ma joie de célébrer avec toi mon premier anniversaire d’entrepreneure ! Après tout, une fête ne peut pas être réussi si les invités répondent absents.

cupcake 01 an entrepreneuriat

Comme tu le sais déjà (ou pas), la marque The Sexy Chemical Company, représentée par ma petite personne, est spécialisée dans la production de bougies de massage haut de gamme. Qu’est-ce qu’une bougie de massage ? Un produit cosmétique ayant l’apparence de bougie coulée en pot et dont la cire fond une fois la mèche allumée pour se transformer en huile de massage. Tous les détails ici. Combien de bougies de massage proposons nous ? Trois, qui sont décrites de long en large ici. Quels sont nos atouts ? Je te renvoie ici.

Montage_explications_bougie_de_massage.jpg

Tu seras d’accord avec moi : les bougies de massage appartiennent à une niche cosmétique. Ce ne sont pas des produits très connus. C’est d’ailleurs pourquoi, je suis obligée de les présenter dans l’introduction…

Qu’à cela ne tienne. Il y’a un an, nous nous sommes armés de courage, de passion, avons chaussé nos crampons, investi toutes nos économies et avons décidé de nous lancer dans ce secteur méconnu. Un an plus tard, après un parcours chaotique et plein d’imprévus, il est temps de faire le bilan, histoire de t’éviter les mésaventures que nous avons rencontré sur notre route.

LA CLÉ DU SUCCÈS : LE CIBLAGE ET LES TROIS ERREURS

On ne le dira jamais assez, la clé du succès, c’est de réussir à clairement identifier sa cible et les moyens de la toucher. Dans notre cas, nous avions identifié deux types de clients potentiels : les centres de beauté et les particuliers.

erreur ciblage prospects entrepreneuriat bilan 1 an

Erreur N°1 : Prospecter les centres de beauté

Nos tarifs sont proportionnels à la qualité de nos produits. A vrai dire, cher lecteur, crois-le ou pas, mais nos marges bénéficiaires sont loin d’être énormes. Mais pour un spa, le coût du produit est tel qu’il n’est pas rentable. De plus, cela les obligerait à proposer une nouvelle offre plus chère que celles actuellement disponibles avec le risque que la clientèle ne suive pas.

Coût de l’erreur : Un peu plus de 200.000 F, des teints plus foncés et beaucoup de kilocalories brûlées en prospection.

Pourquoi avions nous commencé par prospecter les spas alors que nos clients finaux sont des particuliers ? Parce que les masseurs professionnels maîtrisent les techniques de massage et que leur expertise est reconnue par les clients.

Mon conseil n°1, à la façon de Maître Yoda :

« Si un produit innovant tu dois lancer, par l’utilisateur final, toujours, tu commenceras »

Le client final, justement. Parlons-en.

Erreur N°2 : Un client idéal entouré de mystères.

Dans tous les livres, dans toutes les formations, on te le dit : il faut visualiser le client idéal. Moi aussi, je le savais. Alors, j’ai bien fait des prévisions, confronté mes résultats à ceux de professionnels, et nous étions tous unanimes. D’ailleurs, je vais te poser la question : à ton avis, quel est notre clientèle : sexe, âge (intervalle), situation professionnelle, … ?

client mystère

Quelle est ta réponse ?

Je te donne celle que nous avions à l’époque : Le client parfait était une femme de 25-34 ans, avec au moins 01 enfant, zone de vie X, zone de travail Y, intérêts Z, et patati et patata. Mais, ça, c’est la théorie.

La réalité, c’est que le consommateur est assez insaisissable. Certes, il y’a toujours des similitudes entre nos clients mais on est très loin des portraits robots. Aujourd’hui, plus que jamais, le client est libre, changeant et multifacette. Cher lecteur, relis le passage du client prétendument idéal. Et si je te disais que ce profil n’est même pas 20% de notre clientèle ? Si tu voyais ceux qui composent les 80%, tu n’en reviendrais pas.

Je crois que c’est encore plus difficile dans les marchés de niche parce qu’il n’y a pas vraiment de repères. Tout est un peu flou. Beaucoup de suppositions, peu de certitudes. Du moins, au début.

« Tes premiers clients, tu observeras méticuleusement et avec eux, tu communiqueras »

C’est grâce à ce second conseil que nous avons enfin pût identifier qui était vraiment susceptible d’avoir besoin de nos bougies de massage, et surtout comment nous pouvions communiquer avec eux. Après 01 an d’effort. Oui, il nous a fallu 01 an pour y arriver.

Le coût de la perte ? Je t’en parle dans la partie suivante.

Erreur N°3 : Évènements non qualifiés.

Déjà, il n’y a pas énormément d’événements professionnels au Cameroun. Ensuite, il y’a une grande tendance numérique et start-ups ces dernières années (applications, e-commerce, logiciels, etc.). Non pas que ça ne me réjouisse pas, c’est juste que quand tu es dans la production de biens cosmétiques et que tu cherches à te faire connaître, ça devient très vite difficile.

Du coup, nous avons participé à beaucoup d’événements, c’est vrai. Mais comme le public était essentiellement orienté TIC, je ne peux pas dire que ça ait servi à grand-chose. Notre objectif était de rencontrer des personnes avec lesquelles s’associer que ce soit en termes de business developement, relais de distribution, ambassadeurs, etc. D’ailleurs, nous cherchons toujours, si tu es intéressé, n’hésites pas à nous contacter. Mais bien évidemment, vu que nous étions à mille lieux du secteur cosmétique, je te laisse devine le résultat. Mon conseil :

« Mieux vaut ne pas participer à des événements, plutôt que de participer à ceux qui sont hors de ton secteur d’activité »

Et ce n’est pas juste pour les expositions-ventes ou les conférences, ça vaut aussi pour les foires. L’année passée, nous avons participé à trois foires. Deux ont été plus que non concluantes, mais la troisième (il s’agit du salon PROMOTE) a été vraiment positive. Et ça, c’est parce qu’à la différence des deux autres, elle n’était pas généraliste.

Coût de l’erreur : 320.000 F CFA

ET LES RÉSEAUX SOCIAUX, DANS TOUT ÇA ?

réseaux sociaux bilan 01 an entrepreneuriat

Étant une mémé dans l’âme, je n’avais pas d’attente spéciale vis-à-vis des réseaux sociaux. Attention, je me suis tout de même intéressée à la bête. C’est juste que je crois que les réseaux sociaux seuls ne suffisent pas pour communiquer lorsqu’on est une jeune entreprise. Après, ça dépend des secteurs et des produits/services proposés. Pour nous, avec les bougies de massage, Facebook nous permet de faire connaître nos produits, construire une communauté mais surtout accroître la notoriété de la marque.

« La panacée de la communication, les réseaux sociaux ne sont pas »

Oui, avec un dollar, tu touches mille personnes. Mais, combien s’engagent vis-à-vis de la publication ? Combien vont jusqu’à l’acte d’achat ? Selon Google, le taux moyen de conversion d’une publicité ciblée est d’environ 3 %. Et là, je te parle de Google. C’est-à-dire qu’à la différence de Facebook, Instagram, Twitter,etc. la personne recherchait déjà le produit.

Notre but était de faire connaître notre marque. En un an, nous n’avons jamais fait de vente directe via Facebook. Oui, oui, zéro ventes par la publicité Facebook. Tous nos prospects viennent de salons, de rencontres en face à face, de démonstrations produits sur personne, du bouche-à-oreille, etc. ensuite, ils vont sur la page Facebook ou sur le site internet pour se rassurer avant de passer commande. Mais encore une fois, je crois que c’est aussi lié la nature physique et à la niche de nos produits. Une bougie de massage, il faut la toucher pour ressentir des émotions.

Coût de l’erreur : RAS.

Il n’en reste pas moins que quand j’entends une personne dire à un aspirant entrepreneur : « Avec 2 dollars, tu peux toucher 2.000 personnes. Tu vois ? Même 500 peuvent acheter ! » (#HistoireVraie), je me dis que voici un bon gros vendeur de rêves. Quoi, tu ne sais pas qui sont les vendeurs de rêves ? Laisses moi t’en parler.

ATTENTION AUX GRANDS MÉCHANTS VENDEURS DE RÊVES !

vendeur de rêve aux entrepreneurs - bilan 01 an entrepreneurial - 10 leçons apprises

Cher lecteur, connais-tu la légende de celui qui a commencé avec un compte en banque vide, 1 ordi, 1 connexion internet, 1 page Facebook et qui six mois plus tard vit dans une villa de 18 chambres avec domestiques grâce à sa notoriété sur les réseaux sociaux? Voilà, c’est le résumé de la vie du vendeur de rêves. Et d’ailleurs, il la raconte en DVD, films, livres, conférences, formations, c’est comme tu veux. Toi aussi, tu pourras avoir accès à la formule secrète moyennant finances.

D’accord. Mais cher illusionniste, les centaines de dollars que tu as investi en publicité, on en parle ? J’ai de la chance d’être une misanthrope qui s’assume et une pragmatique récalcitrante. Quand une personne me dit « J’avais un projet, pas d’argent mais je suis battu et aujourd’hui, je m’en sors », la question qui me vient immédiatement à l’esprit est celle de savoir COMMENT tu t’es battu. Et la vérité, pas de légendes. Parles moi de soutien familial, des hypothèques que tu as pris sur tes biens, tes opportunités qui t’ont été offertes, des jobs payés au SMIG, mais ne me fais pas croire que ce n’est que de la volonté.

Il y’a aussi un autre truc qui a l’art de réveiller mon tigre intérieur : « j’ai confié mes problèmes à Dieu, et Il les a résolu ». Comment dire ? … … … Bref, je préfère me taire…

économiser pour démarrer son entreprise

Et là, tu te demandes tout vient mon propre argent : économies réalisées en travaillant en tant qu’agent commercial, contrôleur phytosanitaire pendant plusieurs mois, puis vente à la sauvette et sur Facebook de bijoux pendant plus de 06 mois. Je tiens à le préciser : en tout, c’est presque 03 ans d’économie, 03 ans de privation, 03 ans à se serrer la ceinture.

 Pourquoi je te mets en garde contre les marchands de rêve ? Parce que derrière leur « statut », ils profitent pour vendre du rêve à des personnes qui, elles, finissent ruinées, endettées, avec des biens saisis, voir quasiment à la rue après avoir suivi leurs formations et investi tous leurs sous dans un business censé les rendre riches en quelques mois. Je te le dis clairement :

« La rentabilité en 06 mois, ça n’existe pas »

Pour ma part, coût de l’erreur : RAS – qu’il essaie donc de me pigeonner !

Il faut compter 05 ans pour qu’une entreprise devienne rentable. Avant l’argent, sort. Acceptes le dès maintenant et avances. Et essaies de bien t’entourer.

YOUR NETWORK IS YOUR NET WORTH

your network is your net worth

On connaît tous cette phrase. Et c’est vrai. Au cours de l’année, nous avons eu l’occasion de rencontrer des personnes exceptionnelles grâce au réseautage. Toutefois, un conseil :

« Avec parcimonie, le réseautage tu feras »

Je t’ai déjà parlé du choix des salons, c’est la même chose pour les évènements de networking. Elles permettent d’asseoir la réputation de l’organisateur, mais, toi de ton côté, il faut que ça rapporte quelque chose : des contacts, des partenaires, des informations, etc. L’événement gratuit n’existe pas, même lorsque l’entrée n’est pas payante. Tu utilises ton temps, ton énergie, ton argent pour participer. Et comme l’a si bien dit, l’un de mes collaborateurs :

« Quand c’est gratuit, saches que c’est toi la marchandise »

La starisation des entrepreneurs a malheureusement tendance à faire pousser des ailes et beaucoup d’egos. Une soirée networking, ce n’est pas regarder une personne se mettre sur l’estrade, se vanter de ses mérites, parler, proposer ses services/produits, et se faire applaudir. Si je le dis, c’est que j’ai fait l’effort d’assister à pas mal de soirées réseautage et de conférences, et c’est l’impression que j’en ai eu. Un évènement qui attire du monde renforce la crédibilité de l’organisateur et lui permet de valoriser ses services, ce qui est normal. Mais si toi, de ton côté, ça ne te sert rien, rends toi service et restes chez toi.

Qui plus est, tu n’es pas obligé de participer aux soirées networking pour rencontrer de potentiels partenaires. Essaies les cafés en centre-ville, vers 16-17h et ne restes pas assis dans ton coin. Vas parler aux gens. Les clubs sportifs marchent bien aussi, il suffit de savoir cibler. Facebook et LinkedIn te permettent aussi de rentrer en contact avec de potentiels partenaires ou collaborateurs, le tout c’est de savoir ce que tu y cherches.

café rencontre entrepreneurs

Par contre, ne te laisses pas attirer par les lumières de la célébrité. Ce ne sont pas forcément les plus connus qui sont les meilleurs soutiens. Les seuls vrais conseils, astuces et partenariats que j’ai eu m’ont été donnés par des entrepreneurs anonymes. Tu vois, ceux qui ne sont peut-être pas célèbres mais dont les entreprises existent depuis 10, 15, 20 ans, voir plus. Retiens bien ceci :

« Les entrepreneurs anonymes, leurs conseils et astuces, tu suivras »

Et d’un moral d’acier, tu t’armeras.

L’HOMME D’ACIER TU DEVIENDRAS

moral d'acier entrepreneuriat

Pour entreprendre, il faut être animé du feu de la passion. Parce que tu devras savoir encaisser le « Non ». Parce que tu devras constamment chercher à t’améliorer, te remettre en question et continuer d’apprendre. Parce que l’entrepreneuriat est un chemin long et périlleux.

Et comme l’a si dit bien l’oncle de Spiderman, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Ça veut dire que tu seras, es et restera le seul responsable de tes échecs.

« Si tu n’atteins pas tes objectifs, gardes à l’esprit que c’est de ta faute. Pas de celle de l’environnement et surtout pas du consommateur »

Et tu devras vivre avec. Surtout quand les finances seront au plus bas.

MONEY, MONEY, MONEY…

Si quand je dis entrepreneuriat, tu penses à Bill Gates et à sa fortune colossale. Cher lecteur, laisses moi te rassurer : tu es dans le flou.

money.gif

Il est nécessaire de faire la différence entre se créer un revenu et créer une activité/entreprise. C’est deux choses extrêmement différentes. Je te l’ai déjà dit : il faut attendre environ 05 ans pour savoir si une entreprise est rentable. Entre temps, les revenus n’égalent pas les dépenses. Concrètement, l’argent sort plus qu’il ne rentre. En me basant sur mon expérience, voici le dernier conseil que je peux te donner :

« Ne libères surtout pas tout ton capital en une fois et évites de mettre tout ton argent dans l’entreprise »

Coût de l’erreur : 780.000 F CFA

Cette erreur, je l’ai commise. J’ai dû stopper les activités pendant plus de 06 mois et travaillé à temps plein pour limiter la casse. Et je dirais que j’ai même eu de la chance de trouver ce CDD. Parce que sinon, je ne sais pas où je serais actuellement…

Au final, 01 an plus tard, je suis plus riche de nouvelles compétences, d’une vision plus claire de mon objectif et plus pauvre financièrement. Comme l’a dit un jour, mon collaborateur Yves : « Tu payais ta formation ».

Pour t’éviter de devenir aussi sans le sous que moi, et célébrer la fin de cette année en zigzag, je te propose un petit jeu-concours vite fait, bien fait.

JEU-CONCOURS

jeu concours bilan 01 an entrepreneuriat

Comment ça se passe ?

  1. S’abonner au blog (pour les bloggeurs WordPress) ou à la newsletter.
  2. Aimer la page Facebook The Sexy Chemical Company
  3. En commentaires (sur le blog ou sur le post Facebook), nous laisser un petit mot pour célébrer notre anniversaire ou nous faire part des difficultés que vous avez rencontré en tant qu’entrepreneur(e). C’est au choix !
  4. Signer avec l’expression : Scandaleusement vôtre…

Début du jeu : 13/09/2017 à 10h00 ; Fin du jeu : 17/09/2017 à 12h00. Annonce des résultats : lundi le 18/09/2017 à 15h00 sur Facebook.

A gagner :

  • 1er lot : 01 bougie de massage Frozen Kiss XS
  • 2e – 13e lots : des bons de réduction de -12% sur tout achat de bougie de massage de format DELUXE**
  • 14e – 25e lots : des bons de -10% pour tout achat de bougie de massage de format XS**

(*) : Produit offert mais livraison à la charge du client. Cameroun : Yaoundé (1.000 F) & Douala (2.000 F) payables par mobile money au (+237) 682 23 86 64. International : 5 € payables par Paypal à l’adresse mail TheSexyChemicalCompany@gmail.com

(**) : valides jusqu’au 08/10/2017 à 00h00.

BONNE CHANCE A TOUS !!!

Bilan 1 an entrepreneuriat - les 10 leçons que j'ai apprises en me lançant dans un secteur méconnu

Publicités

6 réflexions sur “BILAN 01 AN D’ENTREPRENEURIAT : LES 10 LEÇONS QUE J’AI APPRISES EN ME LANÇANT DANS UN SECTEUR MÉCONNU

  1. Coucou ! Suite à ton message sur un de mes articles je viens avec plaisir te lire . Ton expérience et ta vision de cette première année de ton activité est admirable . Je te souhaite le meilleur pour la suite !
    Dreamoutte Angelina

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s